Critique Future Man première saison, une série originale Hulu, diffusée en France chez OCS, par Vin’s.

Vous êtes fan de pop culture et de jeux vidéo ? Terminator, Retour vers le futur et consorts n’ont plus de secrets pour vous ? Alors Future Man est fait pour vous ! La série, un parfait mélange de science-fiction et de comédie, délicieusement décalée, vous embarque pour un voyage du héros comme vous n’en avez jamais vu.

Vous n’avez plus d’excuses pour manquer la nouvelle série de Seth Rogen, car elle vient de traverser l’Atlantique et est diffusée depuis la semaine dernière sur OCS. Elle viendra égayer vos soirées entre ami(e)s à coup sûr, entre autres WTF et rire impromptus, mais vous vous surprendrez à vous attacher aux personnages et à leurs rocambolesques aventures, jusqu’à ne plus décrocher. Le show, bien maîtrisé, dispose d’un format de 30 minutes parfait pour enchaîner des épisodes au rythme soutenu et où les surprises sont bien amenées, entre moments de comédie pure, scènes épiques, émotions et action débridée.

Future Man raconte l’histoire de Josh Futturman (Josh Hutcherson), homme de ménage dans un laboratoire de recherche médicale. Ce dernier, obsédé par le célèbre jeu vidéo Biotic Wars qu’aucun joueur n’a jamais réussi à finir, devient le premier à réussir. Le jour où il finit enfin le niveau final, Tiger (Eliza Coupe) et Wolf (Derek Wilson), deux personnages du jeu, apparaissent en chair et en os dans sa chambre !  La vérité est incroyable : le jeu a été envoyé du futur comme un moyen de recrutement pour ces deux soldats de la résistance. Le but étant de trouver l’élu chargé de sauver l’humanité d’une race supérieure.

Critique Future Man

Une Ode à la pop culture

Ce pitch plus qu’étrange vient pourtant donner une série qui fonctionne parfaitement. Madeleine de Proust pour les trentenaires, Future Man est bien plus qu’une comédie décalée inspirée par la pop-culture et les films cultes de la science-fiction.

Critique Future ManLes soldats sont une exagération de Kyle Reese, personnage de Terminator, et Josh une auto-référence à Marty Mac Fly de Retour vers le futur. Plus étonnant encore, Future Man embrasse non seulement ses inspirations, il les mentionne à plusieurs reprises, donnant lieu à des scènes où chacun se reconnaitra. Josh utilise en effet sa connaissance de la pop culture pour donner à Tiger et à Wolf plusieurs enseignements sur les règles du voyage dans le temps, afin d’éviter les boucles temporelles, les réalités alternatives ou un paradoxe. Josh aura même une conversation sur le fait que Marty a eu du mal à se faire à sa vie changée, et l’hommage atteint son paroxysme dans une scène volontairement identique à la manière dont les riffs de guitare de Marty avaient inspiré Chuck Barry.

Les aventures de nos trois héros suivent une logique simple, quand une chose ne fonctionne pas, ils en essayent une nouvelle ! En cours de route, Tiger, commandante implacable de la résistance et Wolf, soldat brutal, en apprennent davantage sur la vie de notre temps. Quant à Josh, introverti et maladroit, il se rendra compte de certaines dures réalités de sa vie de protégé. Nos deux visiteurs du futur, qui se révèlent et évoluent à mi-chemin grâce à des moments particulièrement merveilleux, accompagné par Josh, deviennent réellement attachants.

Critique Future ManLes scientifiques du laboratoire où Josh travaille, le Docteur Kronish, joué par Keith David et le Docteur Camillo, interprété par Haley Joel Osment en barbu spectaculaire, vont subir des changements d’un autre genre. Ces deux docteurs apportent une franche et humoristique dimension à la recherche d’un remède contre l’herpès, et à mesure que des changements ont lieu dans le passé, les effets sur ces deux personnages sont particulièrement amusants à regarder. Ils participent inconsciemment aux plans de fortune de Josh et viennent souvent chambouler un plan bien huilé.

La série tient de grands rôles pour ses interprètes, principalement pour les trois héros. Certaines scènes éblouissantes leur permettent de véritablement briller. Eliza Coupe est incroyable en Tiger, endurcie par cet avenir dystopique ravagé. Derek Wilson, en tant que Wolf, est la main droite alpha de Tiger et son arc narratif est, tout au long de la saison, un fabuleux festin. Eux deux vont découvrir leur côté sensible, et des émotions qu’ils n’ont jamais ressenties dans ce futur traumatisant dans lequel ils ont grandi. Josh Hutcherson, campe lui un Josh véritable geek plus héroïque qu’il n’y parait, qui va en apprendre beaucoup sur lui et découvrir qu’il vaut mieux agir plutôt que rêver.

Critique Future Man

Une initiation

Les plus ? La série se permet de glisser certaines réflexions intéressantes en plus de proposer une vraie histoire aux personnages attachants. Elle se veut critique de notre société, d’une génération de jeunes « Tanguy » biberonnés à la pop culture et aux jeux vidéo, ainsi que les jeunes frustrés par leur travail et leurs conditions dans une société qui leur a promis bien plus qu’elle ne pouvait offrir. Cependant, elle n’oublie pas sa mission principale, à savoir nous divertir. Future Man tient ce ton barré cher aux comédies Rogen tout au long des péripéties que traversent nos héros.

Critique Future ManIl est tout simplement incroyable de voir comment cette série peut plaisanter une minute sur le fait de tuer des bébés et, la minute suivante, ajouter une pièce supplémentaire au puzzle que nos voyageurs doivent résoudre sans perdre un seul instant. Certaines des découvertes faites au sujet des biotiques changent tout sur la façon dont Josh va percevoir le problème, mais les soldats vont vite se rendre compte que, malgré sa gentillesse, ils ont besoin de lui. Un des personnages récurrents, et hilarant, est un détective de police joué par Robert Craighead, et il poursuit nos deux soldats justement à cause des changements faits à l’Histoire.

La série, bien qu’excellente, n’en reste pas moins imparfaite. Il faut en effet un petit moment pour se rendre compte de la profondeur des personnages, et vous devriez regarder au moins 3-4 épisodes avant de porter un jugement. Certaines blagues peuvent aussi paraitre un peu tendues pour un certain public, mais c’est un défaut qui reste inhérent à ce genre. Mais une chose est sûre, à mi-saison les parents de Josh prennent une plus grande importance. Interprétés par Ed Begley Jr. et feu Glenne Headly, les changements qu’ils vont apporter à Tiger et à Wolf valent à eux-seuls le détour. Mais chuuut, ne gâchons pas la surprise 😉

Hommage parodique du cinéma des années 80, Future Man est une série extrêmement divertissante, tant pour ses clins d’œil multiples, que pour son ton barré et décalé. Sa réussite tient dans son mélange délicatement équilibré de science-fiction et de comédie. La série témoigne de l’excellente écriture de Ariel Shaffir et de Kyle Hunter (Sausage Party), du talent du showrunner vétéran Ben Karlin (Modern Family), ainsi que des sensibilités des réalisateur / producteur Seth Rogen et Evan Goldberg (Preacher). Les acteurs, souvent très bons, forment une nouvelle famille que l’on a aimé suivre tout au long de ses aventures. Les fans de voyage dans le temps ne seront pas déçus par les nombreux rebondissements, et ceux qui aiment simplement une bonne comédie pour adultes trouveront aussi leur bonheur. Bref, si vous ne l’avez pas vu : foncez !

Future Man

Saison 1
8

Vin's

8.0/10

Lear

8.0/10

On a aimé

  • Un très bon délire...
  • ...qui n'oublie pas son scénario
  • Le mélange science-fiction/comédie
  • Les acteurs en forme
  • Wolf <3

On a moins aimé

  • Un peu long à vraiment développer ses personnages
  • Certaines blagues peuvent ne pas plaire à tous

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrire votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom