Critique de Love Death + Robots, série animée d’anthologie par David Fincher et Tim Miller, produite et diffusée sur Netflix depuis le 15 mars 2019. Critique garantie sans spoiler par Vin’s.

Les fans d’animation la connaissent et l’attendent depuis son annonce, mais Sharekult vous dit pourquoi cette nouvelle série Netflix est simplement mémorable et immanquable !

Love Death + Robots, qu’est-ce donc ? Et bien c’est une série de 18 court-métrages d’animations, chacun ayant un style animé et un genre qui lui est propre. De la science-fiction à l’horreur, en passant par la comédie ou encore le fantastique, il y en a pour tout les goûts.

Pourvus d’une narration audacieuse, chaque épisodes parvient à marquer son spectateur. Parfois déconseillés aux âmes sensibles, mais fort de propositions fortes, la série ne manque clairement pas d’idées ni d’intérêt. Bien que chaque épisodes soit différent, autant en terme d’univers que de personnages ou de scénario, la série possède toutefois une esthétique qui lui donne une identité générale. Sortie de l’esprit de Tim Miller, réalisateur de Deadpool et du prochain Terminator, lors de sa première rencontre avec David Fincher, Mindhunter et House of Cards, la série a eu le temps de mûrir pendant près de dix ans. Le réalisateur de Fight Club et de Se7en a d’ailleurs déclarer :

 » Nous devons nous débarrasser des formats 22 et 48 minutes contraire à l’essence du storytelling. l’histoire doit être aussi longue que nécessaire, afin d’être la meilleure possible. « 

L’anthologie est à la fois pop, colorée, avec une ambiance parfois lourde sans être dépourvue d’humour. Les inspirations viennent à la fois de l’animation traditionnelle, mais aussi du manga, du jeu vidéo et du comics. Les amateurs devraient s’y plonger sans hésiter, de la SF façon Blade Runner ou Star Wars mais aussi des emblèmes du fantastique tels que Dracula ou Alien, c’est bien une nouvelle pépite pour la pop culture que Netflix vous propose. Les épisodes peuvent durer entre 6 et 20 minutes et on sent que les artistes ont pu donner corps à leurs idées, souvent brillantes. Surprenante par bien des aspects, Love Death + Robots est une réussite sur la forme, mais elle n’oublie pas de travailler le fond.

Avec un côté Black Mirror de par son format anthologique, c’est un régal de découvrir chaque épisode afin de savoir ce que la suite nous réserve. L’amour, la mort et les robots comme l’indique son titre, seront donc accompagnés de cyborgs, de démons, d’extraterrestres et d’autres surprises que je vous laisse le soin de découvrir, tout comme les nombreuses références disséminées le long de la série.

Néanmoins ne soyez pas inquiets, les propos ne sont pas tous métaphysiques ou une réflexion sociétale. Certains épisodes sont simplement des fables fantastiques ou des délires géniaux à la Pacific Rim, et c’est justement ça qui est (très) bon. Le spectateur ne peut qu’être enthousiaste à la découverte de ce que chaque épisode lui réserve, un peu comme un calendrier de l’avant façon série. Alors foncez !

Information bonus : deux studios français ont travaillés sur la série. Studio La Cachette se cache derrière l’épisode 5 « Un Vieux démon » et Unit Image présente le magnifique épisode 7 « Derrière la faille ». Bravo à eux !

Les thèmes abordés, la réalisation, la direction artistique ou encore les ambiances tiennent parfois du chef d’œuvre d’écriture et de maîtrise. Les épisodes sonnent comme de véritables cadeaux à la génération pop culture. Regarder Love Death + Robots est une expérience intense, qui devrait devenir un phénomène rapidement. On en ressort avec une telle envie de plus, que Netflix ne peut pas ne pas la renouveler pour une saison 2. Promis ! On vous tiendra au courant.

Love Death + Robots

Kult
8

Vin's

8.0/10

On a aimé

  • Intelligent et fascinant
  • Des directions artistiques fantastiques
  • Un déclaration d'amour à l'animation
  • Le plaisir de la découverte !

On a moins aimé

  • Parfois très gore inutilement
  • Une représentation sexuelle parfois superflue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrire votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom