De son nom complet Sekiro Shadows Die Twice (on se rappelle du teasing taquin orchestré lors des Video Game Awards en 2017), le nouveau jeu de FromSoftware s’était dévoilé pour la première fois lors de l’E3 dernier. Et comme le veut la coutume, c’est bien lors de la Gamescom que le titre était jouable pour la première fois et que nous avons eu la chance d’avoir plus de 20 minutes de gameplay capturé pendant le salon allemand.

Peu de temps après le salon américain, Hidetaka Miyazaki, le directeur du studio japonais et créateur de la série des Souls et de Bloodborne, nous lâchait également un tas d’information étonnantes à propos de son nouveau titre et de ses ambitions. Aujourd’hui il est donc temps d’admirer tout ceci en mouvement et de découvrir les nouvelles mécaniques de gameplay. On sait que le titre était à la base prévu pour être un nouveau Tenchu mais qu’au fur et à mesure du développement, la formule a évoluée pour finalement être un nouveau genre à la croisé des Souls et du jeu d’infiltration ninja.

Dès le début de cette première démo, on se retrouve perché dans un magnifique décors enneigé, et la première chose qui vient vous frapper c’est une nouvelle icône placée au centre de l’écran et que vous découvrez faire office d’accroche pour votre grappin. Et oui ! La verticalité est clairement au centre de Sekiro et revêt une importance capitale dans votre approche. On peut monter et se hisser n’importe où pour surprendre ses adversaires. L’ADN de Tenchu se fait bien sentir avec un jeu bien plus vivace que ce que le studio nous avait habitué. Et avec le tout qui ronronne en 60 images par seconde, la fluidité de l’ensemble est très appréciable.

On se prend alors très vite au jeu de bondir sur branche d’arbres, toits et autres murets pour observer les gardes disséminés un peu partout et assassiner celui un peu trop isolé. Sauf qu’avec la confiance qui monte, on se retrouve avec un meurtre un peu trop bruyant et là c’est le drame. On est bel et bien dans un nouveau jeu signé FromSoftware. Si le déplacement et la mobilité avec infiltration viennent de Tenchu, les combats de Sekiro rappellent furieusement Bloodborne. Observer les mouvements de l’adversaire, tourner autour à bonne distance et attendre le moment parfait pour contrer ou attaquer tout en surveillant la famosa barre d’endurance, les fans du studio sont en terrain connu. D’ailleurs, en parlant d’habitude, les adversaires font très mal et la quantité de dégâts vient vite vous rappeler d’être prudent.

Ces premières escarmouches sont d’ailleurs l’occasion de découvrir les armes prothétiques, allant de simples shurikens à une grande hache parfaite pour écraser l’ennemi quand vous lui sautez dessus. Évidemment, une autre chose vient nous rappeler que nous sommes bien chez Hidetaka Miyasaki et sa bande, le level-design. Bien qu’il soit difficile de juger avec seulement un niveau et 20 minutes de balade, on a déjà pu débloquer un raccourci des familles bien pratique et bien pensé, il ne devrait donc pas y avoir de souci à se faire de ce côté. Malgré son côté jeu d’infiltration, le jeu est loin d’être facile une fois repéré ou en plein combat, même avec le système de résurrection qui permet de revenir si on a tué assez d’ennemis.

Finalement, ce premier contact manette en main avec Sekiro est plus que concluant, sur une base de Tenchu soupoudré de Souls, From Software est dans l’évolution de sa formule, un peu à la manière de Bloodborne il y a déjà quelques années. La nervosité et la finesse du gameplay de ce nouveau titre et son univers japon médiéval sonne comme une réponse à Nioh, tout en étant calibré avec le talent du studio. Autant vous dire qu’on attend vraiment patiemment de prendre notre revanche sur le boss d’ici le 22 mars prochain.

Bonus : Le nouveau trailer de Sekiro Shadows Die Twice

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrire votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom