Adaptation vidéoludique de la célèbre œuvre littéraire de Dmitri Glukhovski, Metro Exodus est le troisième opus de la franchise. Après avoir dévoilé un premier trailer et une date de sortie à l’E3 dernier, c’est lors de l’annuelle Gamescom, prenant place à Cologne du 21 au 25 aout, que Deep Silver a illustré son bébé avec un nouveau trailer et une longue vidéo de gameplay.

metro exodus trailer gamescom

Dans ce nouveau trailer, nous retrouvons donc notre fidèle Artyom qui cette fois sera confronté aux dangers d’une Russie complétement dévastée. En effet, s’inspirant du roman Metro 2035 de Dmitry Glukhovsky, Metro Exodus se déroule en 2036 et troquera les allées sombres et exiguës de Metro 2033 et Last Light contre les vastes contrées de l’est de la Russie.

On avait déjà pu s’intéresser aux différentes mécaniques de jeu lors d’une demo de gameplay de 17 minutes montrée à l’E3. La Gamescom a donc été l’occasion pour nos amis de chez Deep Silver de diffuser une nouvelle séquence de 13 minutes, pour notre plus grand bonheur. Grâce à cet extrait, on apprend que Artyom évoluera à bord d’un train nommé l’Aurora qui nous fera voyager à travers des niveaux très ouverts et non-linéaires. De plus, le jeu donnera le choix aux joueurs de jouer en infiltration ou de passer en force.

metro exodus trailer gamescom

Au déjà d’un scénario captivant, d’une ambiance unique et d’une écriture mature, le titre proposera un système à choix multiples qui auront des conséquences tout au long de l’aventure. Avec son cycle jour/nuit, compatible avec le Ray-Tracing, Metro Exodus nous plongera dans un monde semi-ouvert possédant une ambiance glauque et angoissante remplis de mutants et créatures en tout genre.

Bien sûr, ceux et celles qui s’attendaient à retrouver l’ambiance claustrophobique du premier Metro vont être déçus car ce n’est clairement pas le but recherché par les développeurs de 4A Games. Assurément, entre les forêts denses des steppes russes et les immenses marais peuplés de diverses créatures, l’ADN des premiers Metro n’est plus le même : un choix assumé et intelligent qui prouve que Artyom, le héros des trois opus, n’est pas figé dans sa propre histoire et cherchera dans Exodus à trouver un nouveau lieu de vie, loin de la guerre nucléaire ayant ravagé Moscou.

metro exodus trailer gamescom

On peut penser à juste titre que transformer Metro en monde ouvert lui fera indéniablement perdre son côté flippant, mais c’est sans compter que la survie sera au centre du gameplay. Effectivement, dans Metro Exodus, chaque balle comptera dans un monde rempli de pièges, de factions hostiles et des monstres en tout genre et viendra renforcer ce sentiment d’immersion totale qu’étaient déjà les précédents opus. Parce que Metro, avant d’être un jeu effrayant, c’est avant tout une expérience immersive de survie extrême dans un monde apocalyptique. Vous pouvez vous rendre compte dans la vidéo de gameplay ci-dessous que la survie en monde ouvert ne fait qu’accentuer le sentiment de claustrophobie et ne dessert en rien ce qui fait l’âme d’un Metro.

Rappelons que le départ est prévu pour le 22 février 2019, sur les quais PS4, Xbox et PC. Nous y serons, avec ou sans ticket. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrire votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom