Au préambule des nouvelles générations de consoles, Sony avec sa PS5 et Microsoft avec sa Xbox Series X, on parle énormément, et à juste titre, des prochains mastodontes AAA développés par les gros studios First Party. Mais qu’en est-il des jeux développés avec des moyens plus modestes ?

Ces dernières années, les jeux indépendants, qu’ils soient développés en financement participatif (Kickstarter, Ulule…) ou dans une cave entre potes, sont de plus en plus mis en avant par les médias. À tel point qu’on a maintenant une multitude de conférences dédiées aux indépendants, et cette année avec un E3 qui a été annulé on a vu naître bon nombre d’événements en ligne.

Que cela soit avec la Guerilla Collective, le PC Gaming Show, le Future Games Show, le Summer Game Fest, le IGN Summer of Gaming, ou encore The Escapist Indie Showcase et même la conférence PS5, nous nous sommes renseigné et avons tout suivi (!) pour vous concocter une sélection de 20 titres indépendants venant d’horizon différents et qui ont l’air bons, alors on se doit de les surveiller de très près !

Petite précision : cette liste n’est pas un classement mais bien une sélection, et ce n’est que la première partie alors rendez-vous bientôt pour la deuxième !

Retour
Suivant

Kena Bridge of Spirit

Présenté lors de la conférence Playstation 5, Kena Bridge of Spirit est le premier titre du studio Ember Lab. Déjà bien connu pour leur court-métrage « Terrible Fate » totalement inspiré de Majora’s Mask, Mike et Josh Grier (fondateurs de Ember Lab) travaillent avec leur équipe depuis 4 ans sur un projet vidéoludique. Et on peut dire que cette première présentation nous a littéralement scotchée à l’écran.

Annoncé comme étant un jeu d’action-aventure, le titre nous placera dans la peau de la jolie Kena, un esprit gardien qui va avoir la charge de libérer les Rot d’une malédiction qui prend de plus en plus d’ampleur. Les esprits Rot auront également une très grande importance dans le gameplay et s’ils sont mignons tout plein, le jeu n’hésitera pas à explorer des thèmes un peu plus sombres, comme le montre le trailer avec quelques images de ce qui est, probablement, l’antagoniste principal du jeu.

En voyant ce trailer, on peut d’ores et déjà se dire que le jeu est PS5 ready. Des décors chatoyants, une modélisation détaillée et une DA tellement mignonesque qu’il est impossible de ne pas tomber amoureux de l’univers et de ses personnages. Le gameplay semble classique, mais nerveux, même si avec aucune interface dans cette présentation, on ne peut pas vraiment se rendre compte du résultat final.

Le jeu est prévu pour 2020 sur PS5 et PC, sans plus de de détail, mais on espère en voir plus cet été lors de la seconde conférence de Sony.

Retour
Suivant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrire votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom