Star Wars : L’ascension de Skywalker, critique sans spoiler par Vin’s . Film réalisé par J.J Abrams et produit par Lucasfilm, sorti en salles le 18 décembre 2019. Film vu en Dolby Cinema ce même jour.

En 1977 sortait Star Wars, qui allait devenir le premier rouage d’une saga légendaire, symbole ultime et représentative de la culture populaire. Aujourd’hui, 42 ans après, J.J Abrams revient aux commandes après avoir lancé cette nouvelle trilogie et a la lourde tâche de la clore. Et que dire si ce n’est qu’après Les Derniers Jedi ce n’était pas une mince à faire.

Un an après que Luke et Rey ont sauvé ce qui restait de la résistance après la bataille de Crait, la lutte continue pour la liberté dans la galaxie. De son côté, Kylo Ren cherche à se débarrasser d’un nouvel ennemi qui menace son pouvoir. On rentre donc dans le vif du sujet, tout de suite, et de manière presque brutale. Les premières minutes semblent claires, on ne va pas s’ennuyer. Et c’est le cas dans ce qui rappelle un peu La Revanche des Sith dans sa structure.

star wars 9 l'ascension de skywalker critique sans poiler - affiche exclu imax

Les Derniers Jedi faisait l’unanimité sur un point : l’esthétisme très graphique de Rian Johnson avait sublimé Star Wars comme jamais. J.J Abrams s’en sort toutefois très honorablement encore une fois. L’Ascension de Skywalker est beau et l’immersion dans l’univers de George Lucas grâce à des décors splendides et des effets maîtrisés à la texture réelle n’en ai que plus grande. La production est belle et bien à la hauteur de l’événement. Dans sa réalisation, avec des plans souvent resserrés, il met en avant ses personnages remarquablement interprétés. Ses héros finissent de se construire et viennent se libérer dans un final épique. Le réalisateur donne à Rey et Kylo toute la profondeur qu’ils méritent, le duo lié par la Force est fascinant à suivre dans ce dernier chapitre. Seuls les personnages secondaires sont parfois en retrait.

star wars 9 l'ascension de skywalker critique sans poiler - visuel promo duel Rey versus Kylo Ren

Avec une dynamique de groupe bien installée qui rappelle la trilogie originelle, l’impression de vivre une véritable aventure « à la Star Wars » avec son lot de péripéties, d’émotions et de surprises est bien là. L’humour est présent, et cette fois-ci remarquablement bien dosé. Dommage que le réalisateur ne prenne pas plus de temps pour poser un peu sa caméra, car le peu de fois où il le fait dans la deuxième partie du film, cela fonctionne très bien. L’impact émotionnel n’aurait été que plus grand. Aux rayons des bonnes nouvelles et sans vous divulgâcher, sachez que Poe et Finn retrouve cette bromance de l’épisode 7 et que C3-PO a sa meilleure composition depuis longtemps.

star wars 9 l'ascension de skywalker critique sans poiler - affiche classique 1977

Question mythologie on sent bien qu’il faut réparer les bêtises de Johnson, car déconstruire c’est bien, mais proposer autre chose c’est mieux ! J.J Abrams doit donc composer avec un héritage fort tout comme avec l’épisode précédent qui laissait une mythologie littéralement brûlée. Avec un cahier des charges que j’imagine colossal, il se n’en sort finalement pas si mal, et même plutôt bien. La Force continue de montrer de nouveaux aspects comme elle l’a toujours fait à chaque épisode, et ceux réfractaire à cet aspect trouveront toujours cela de trop. Cependant le film respecte tout autant les trois générations que sont le spectateur terrifié par Dark Vador en 1977, celui bouche bée devant le Duel of the Fates de 1999, que celui découvrant la Force avec son réveil.

Malgré quelques erreurs de cohérence, L’ascension de Skywalker est généreux, dispose d’un rythme soutenu et dense, et apporte nombre de réponses attendues tout en respectant l’univers. Dans son propos sous-jacent, il vient de plus tendre la main aux spectateurs après L’épisode 8 et cherche l’union pour composer avec l’héritage de la mythologie. Intelligent et appréciable.

J.J. Abrams nous donne des réponses et une aventure qui se vit à 100 à l’heure dans un film aux personnages passionnés et passionnants incarnés par des acteurs au top, Daisy Ridley et Adam Driver en tête. L’Ascension de Skywalker n’est malheureusement pas exempt de défaut et ne sait pas prendre le temps d’installer l’intensité qu’il faudrait. Toutefois divertissant, avec une deuxième partie fantastique et même touchante, le film est une réussite artistique et technique qui vient bel et bien clore cette trilogie de manière satisfaisante. Et puis à force de trop devoir en faire en un seul film, JJ a souscrit à des facilités d’écriture et des raccourcis évidents, mais pouvait-il faire autrement ? Respirez chers fans, ouvrez-vous à la Force. Ne réfléchissez pas, ressentez… Et appréciez le beau spectacle, c’est du divertissement.

Star Wars : L'Ascension de Skywalker

Bon
7

Vins

7.0/10

On a aimé

  • Techniquement et artistiquement fabuleux
  • Rey et Kylo tout en intensité
  • Des acteurs au top, un groupe qui fonctionne
  • Le meilleur de la trilogie
  • De bonnes idées...

On a moins aimé

  • ... pas toujours bien exploitées
  • Nouveaux personnages inutiles
  • Ne sait pas prendre son temps
  • La cohérence de la trilogie en prend un bon coup

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrire votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom